La nuée : phase I

Il faut soutenir le cinéma de genre français, même si les films en question ne cassent pas trois pattes à un canard.