Les 100 vies d’Anthony Hopkins

Cent-vingt quatre exactement, c’est le nombre de films dans lesquels Anthony Hopkins est apparu depuis ses débuts à l’écran, soit autant de personnages incarnés. Dans la vraie vie, il y a un rôle qu’on ne lui connaissait pas, celui d’auteur-réalisateur d’un métrage surprenant : Slipstream.

Benedetta : gazon maudit

Dans la Toscane du 17e siècle, soeur Benedetta est traversée par des visions où elle s’imagine « l’épouse de Jésus », mais aussi de pulsions lesbiennes.

Annette : enfant terrible

L’enfant terrible du cinéma français – parmi les plus créatifs – signe son retour en fanfare, après un déjà étonnant Holy Motors.

Teddy : among us

Les frères Coen du cinéma français nous offrent leur vision personnelle du film de loup-garou.

La nuée : phase I

Il faut soutenir le cinéma de genre français, même si les films en question ne cassent pas trois pattes à un canard.

ADN : la femme de l’artiste

Le patriarche algérien d’une famille française éclatée s’en va. Sa petite-fille rassemble les souvenirs et les morceaux de culture qui font d’elle une française de souche – algérienne aussi.

Spree : asocial media

Un jeune homme avide de reconnaissance se lance dans le transport-assassinat de personnes pour faire le buzz.