Intermittents, le MEDEF a besoin de vous

En 2008 le MEDEF s’est essayé, comme beaucoup d’autres instiutions, à la communication corporate fun : le lipdub de bureau. Un exercice (trop) difficile pour les patrons des patrons. 

Le « office lipdub » (littéralement « doublage de bureau ») est une mode qui a été lancée en 2007 par une petite agence de pub new-yorkaise rattachée à la nouvelle plate-forme vidéo de l’époque : Vimeo. Le concept : reprendre un tube en le doublant et le chorégraphiant en un seul plan-séquence pour montrer une autre face de l’esprit corporate. Un vrai challenge créatif. « De la communication d’entreprise avec des morceaux d’humains dedans » commentait au premier degré un analyste. Ainsi le MEDEF alors dirigé par Laurence Parisot (qui fait une apparition dans la vidéo vers 2’40) produit son propre lipdub sur une chanson pop non identifiée mais qui semble très positive sur l’avenir de la société française et de l’humanité en général. C’était en 2008. Chacun en tirera la leçon qu’il voudra. Toutefois, cette vérité : chanter, danser, mettre en scène, filmer, éclairer, costumer, maquiller… ce sont des métiers qui ne s’improvisent pas.

Nous laissons aux anthropologues, aux sociologues d’entreprise et aux futurs DRH l’analyse du phénomène massif que fut l’office lipdub. On peut éventuellement se remettre de celui du MEDEF en revoyant l’original qui a inspiré le mouvement. Il s’agit de celui de Connected Ventures, de jeunes pubards – alcoolisés – qui se lâchent sur un hit rock étudiant. Ok pour la musique, le dynamisme, et tout, mais les paroles de la chanson débordent de désespoir et de cynisme. D’ailleurs, l’agence n’existe plus. Le MEDEF est encore là. Son nouveau chorégraphe s’appelle Pierre Gattaz. Nous attendons son prochain clip.

Post Your Thoughts