Bad Lip Reading : jusqu’au bout des lèvres

On avait déjà vu et entendu des détournements de doublages audio, mais pas comme ceux de Bad Lip Reading, jamais.

Les vidéos du youtubeur Bad Lip Reading font rire les Américains depuis 2012 mais pas les Français, parce que c’est en anglais et que les références sont souvent locales. Jusque dernièrement, quand il a commencé à détourner des extraits de blockbusters et des vidéos des deux derniers présidents américains, rendant ses productions plus lisibles par un public international dont nous faisons partie. Car l’idée c’est de doubler des sportifs, des comédiens, politiciens, en collant exactement aux mouvements de leurs lèvres. Et comme c’est déjà trop facile à faire, le vidéaste y ajoute une dimension dramatique et une dimension musicale. Le résultat ce sont ces vidéos hilarantes et des chansons qui existent à part entière sur le marché iTunes.

Le créateur de la chaîne serait un producteur américain bien intégré dans l’industrie musicale qui tient à garder l’anonymat. Evidemment, il ne travaille pas seul, vue la somme de talents qu’implique la sophistication des vidéos. Alors que dans les parodies de Star Wars on reconnaît (ou pas) les voix de Jack Black en Vader et Maya Rudolph (Idiocracy) en Princesse Leia, on veut bien croire que cette capacité à mal lire les lèvres (« bad lip reading ») soit le fait d’un seul individu. En effet, après son premier succès en 2012, le youtubeur racontait au magazine Rolling Stone que ce talent exceptionnel lui est venu par sa mère. A 40 ans, la génitrice du génie a été frappée de surdité. Il lui a fallu apprendre à lire sur les lèvres, discipline dans laquelle elle excellait. Alors que le fils restait indécrottablement mauvais. Heureusement, sinon il n’aurait jamais eu l’idée de lancer cette chaîne dont certaines vidéos nous en bouchent un coin.

Post Your Thoughts