La Cabane dans les Bois : le méta-film d’horreur presque au Canada

The Cabin in the woods

La majorité des films d’horreur américains mettent en scène un groupe de jeunes en vacances dans une cabane dans les bois. Celui-ci se regarde se regarder.

Cinq amis de fac dont un hippie et un couple vont passer quelques jours isolés dans les bois dans un bled américain. Même si ce début nous sert tous les plus gros clichés du genre, il les balaie rapidement. Primo, les personnages sont intelligents et instruits. Secundo, il se trame quelque chose derrière ce qui se trame déjà. Le scénario lui aussi est donc intelligent, et instruit de tout ce qui a été écrit et tourné avant lui.

Comme Scream (1997) du regretté Wes Craven (et de l’espoir décevant Kevin Williamson), La Cabane dans les Bois se joue des codes du film d’horreur. En cela, il représente une alternative pour le public fatigué des histoires d’exorcismes, d’activités paranormales, de found footage, et de torture-porn. Le scénariste Josh Wedon (Buffy contre les vampires, Toy Story, Avengers) n’est pas étranger à cette étrangeté tout comme son co-auteur et réalisateur Drew Goddard (scénariste de Lost et Cloverfield). Néanmoins, depuis 2012 les Américains continuent de nous envoyer des films de cabanes dans les bois, vraies séries B, sans le « méta », sans la réflexion dont fait preuve celui-ci. Le film d’horreur est condamné à se renouveler, plutôt qu’à être rebooté, si possible comme ici avec un certain brio.

La Cabane dans les Bois. Réalisation : Drew Goddard. Scénario : Josh Wedon et Drew Goddard. Interprétation : Kristen Connoly, Chris Hemsworth, Jesse Williams. Photographie : Peter Deming. Musique : David Julyan. Etats-Unis, 2012. Sortie française : 2 mai 2012.

Post Your Thoughts