Variations sur Les Simpsons

Guillermo Del Toro a réalisé un générique pour les Simpsons. Deux monuments de la pop culture, et plus encore, se sont rencontrés. Ce n’est pas la première variation vue sur l’intro de la série.

Tout en restant dans le style Simpsons, le réalisateur de l‘Echine du diable et de Pacific Rim a truffé son montage de références à la culture fantastique et science-fiction, se payant le luxe de s’auto-citer. Tandis que le web y compte le nombre de clins d’oeil, on s’est amusé à répertorier les variantes sur le générique des Simpsons. L’intro dite « gag du canapé » est déjà l’objet de variations, infimes, flagrantes, private jokes, depuis les débuts de la série. Mais c’est en octobre 2010 que le public découvre  une version signée par l’artiste qui se fait appeler Banksy. On y voit des asiatiques réduits en esclavage sur des chaînes de montages de produits dérivés des Simpsons… Puis c’est au tour de John Kircfalusi, qui redessine tout à la façon de Ren & Stimpy. Puis un animateur de la série Robot Chicken recréé le gag du canapé en stop motion. C’est une variation arty et personnelle, celle de Bill Plympton (2012), que nous avons choisi de vous montrer. Là où Del Toro se contente d’amuser la galerie avec ses monstres, Plympton instille de l’étrange.