Célèbre mème, auteur inconnu.

Adieu Internet Explorer

Nous nous joignons aux internautes de la première heure pour moquer et railler la disparition d’Internet Explorer.

Célèbre mème, auteur inconnu.
Célèbre mème, auteur inconnu.

Nous nous joignons aux internautes de la première heure pour moquer et railler la disparition d’Internet Explorer, le navigateur installé par défaut sur les PC sur lesquels est installé Windows par défaut également. Comment de second navigateur historique après Netscape, IE est passé au statut de navigateur le moins utilisé, c’est toute une enquête qu’il faudrait réaliser pour comprendre ce qui s’est passé ces années là entre 1990 et aujourd’hui. D’après Wikipedia, il est resté le navigateur le plus utilisé, mondialement, jusqu’en 2012. Pourtant, dès 2004, il apparaît dans la culture web comme un simple outil permettant de télécharger ses concurrents : Firefox, Opera, Safari et surtout Chrome. L’inexorable chute d’Internet Explorer s’explique par ses performances techniques médiocres, des utilisateurs de plus en plus instruits à la culture informatique, et aussi par le fait que Microsoft a raté son passage au mobile, tandis que Google, Android et Chrome ont mangé ses parts de marché en même temps que nos données personnelles. Hélas, une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, cette fausse mort n’est en fait qu’une campagne de communication déguisée pour annoncer la version 12, un « reboot » d’Explorer sous le nom ambigu et provisoire de Spartan. Il sera installé par défaut sur les PC sur lesquels sera installé par défaut Windows 10. Elle est pas belle la mort ?