Sound & Fury : rock visuel

On pensait découvrir une nouvelle anthologie d’animation, Sound & Fury est hélas un long clip musical.

Quarante minutes de film sans paroles mais pas sans musique, matière première de Sound & Fury. Seulement, les compositions de Sturgill Simpson sonnent comme du sous-Pink Floyd. Il en résulte un gâchis de visuels à la qualité déjà inégale. Comme s’il ne restait plus que les japonais dans ce domaine, on retrouve le style japanime contemporain dont le trait de Kôji Morimoto, animateur sur Akira. L’album de Simpson donne son nom au métrage qui est une enfilade de clips. Alors qu’un semblant de scénario se dessine la cohérence de cet univers s’effondre après deux segments au style et à la narration totalement différents. Malgré quelques surprises, le décalage entre l’image et le son donne l’impression de regarder une simple chaîne musicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.