Sel et damnés de la terre à la Galerie Polka

Wim_Wenders_et_Sebastiao_Salgado-copyright_Donata_Wenders-courtesy_polka_galerie

La Galerie Polka consacre une exposition à Sebastiao Salgado à l’occasion de la sortie du film de Wim Wenders qui lui est dédié.

Sceptiques dès la bande-annonce, nous avons renoncé à voir Le sel de la terre de Wim Wenders et Salgado-fils. Parce que les photographes et leurs photographies manquent étrangement de photogénie dès lors qu’on braque une caméra sur eux (un peu comme filmer un hologramme en croyant pouvoir en rendre la profondeur). Ou peut-être  le désir nous manquait de le voir, ou que les images du film nous ont coupé les ailes de ce désir. Sans parler de la mise en abîme vertigineuse que représente le fait de filmer un photographe en train de photographier – ou plutôt de magnifier avec un appareil mécanique et numérique très cher marqué Canon – la misère ô combien transcendante de la condition humaine. Heureusement, la Galerie Polka à Paris organise une belle exposition de quelques travaux de Salgado-père (jusqu’au 20 décembre 2014). Ses oeuvres côtoient celles d’Yves Marchand et Romain Meffre (jusqu’au 17 janvier 2015) dédiées aux ruines de plus en plus rares de cette époque industrielle qui précède en même temps qu’elle co-existe avec notre époque numérique.

http://www.polkagalerie.com/

(Photo de Une par Donata Wenders, copyright Polka Galerie).