Le « huitième passager » était Noir

une_article_alien

Bolaji Badejo, c’est le nom de l’inconnu qui joue physiquement l’Alien de Ridley Scott en 1979. Dans l’espace, personne n’avait jamais entendu son nom.

Peu de gens se sont posés la question de l’interprétation de la créature du célèbre film d’épouvante de Ridley Scott. Il, l’alien, est joué de très long et en large par Bolaji Badejo, un étudiant nigérien de 26 ans recruté « par accident » dans un pub londonien. Le réalisateur cherchait une personne grande et maigre afin de rentrer dans le costume de la créature. Peter Mayhem (Chewbacca dans Star Wars) fut envisagé ainsi que des gloires du basket-ball de l’époque. « L’idée était que la chose se déplace à la fois avec grâce et vilainie, raconte Badejo à un magazine fantastique en 1979. Ca demandait des mouvements lents et délibérés« .

Photographie quasi-anthropométrique de Badejo en "alien".
Photographie quasi-anthropométrique de Badejo en « alien ».

Bolaji Badejo regrettait le manque de reconnaissance pour son travail sur Alien. Il se comparait à Boris Karloff, Christopher Lee et d’autres acteurs qui furent presque happés par les monstres qu’ils avaient joué. Ce sera pourtant sa seule contribution à ce qui allait devenir une « license » commerciale, le jeune nigérien s’en retournera à ses études d’arts graphiques. En fait, le cinéma de genre est plein d’anonymes qui ont disparu sous le latex qui aurait du les rendre célèbres. Qui se souvient de Ricou Browing (la « créature du lagon noir ») ou Haruo Nakajima (Godzilla) ? Pour son malheur, le générique crédite Badejo non pas comme acteur, mais avec les cascadeurs, la voix de l’ordinateur et la société de dressage d’animaux de cinéma. Le passager clandestin de l’histoire est aussi un clandestin du générique. L’Alien n’est pas humain, le générique ne le considère pas non plus comme un personnage. Comme la créature dans le film, il fait un peu partie des murs et de la machinerie. Ridley Scott a changé définitivement la portée du mot « alien », au point qu’on oublie qu’il désigne l’étranger et en général « ce qui est autre ». Pour Shadow & Act qui a répercuté l’information en premier, découvrir que la créature est jouée par un Noir jette un autre regard sur le mythique film de SF/épouvante.

En vidéo : quelques images de Bolaji Badejo sur le tournage d’Alien (1979), presque plus inquiétantes que le film lui-même.