Dans les limbes avec Frankenstein

vicklost

Subject Two a été présenté dans une flopée de festivals de cinéma de genre ou indépendant depuis 2006, avant de disparaître dans les limbes : le film existe mais n’existe pas vraiment tant qu’il n’est pas vu.

Dans les limbes exactement, là où erre aussi son héros, une sorte de créature de Frankenstein moderne qui n’en finit pas de ressusciter. Un médecin se livre à une expérience hors des sentiers éthiques sur la personne d’un étudiant. Successivement étranglé, poignardé, empoisonné, abattu, ce dernier meurt et revient à la vie, toujours plus résistant, mais aussi de plus en plus insensible. A tout. Adam devient alors un fantôme pour lui-même. Ce huis-clos à ciel ouvert se passe à 3 000 mètres d’altitude, et aussi dans un chalet, entre deux hommes et quelques personnages secondaires.

adamshot-7644

Le réalisateur Philip Chidel, inconnu autant que ses acteurs, a trouvé ses références dans le cinéma de Cronenberg et l’horreur psychologique  japonaise (façon Kyoshi Kurosawa). Tourné dans des conditions difficiles et donc avec une certaine ferveur, Subject Two souffre de quelques engelures au montage qui le rétrogradent au rang de très bon téléfilm. En Amérique du Nord on a pu le voir sur Sundance Channel, la chaîne du festival du même nom. Introuvable jusqu’à dernièrement, le spectateur français peut enfin le visionner dans des conditions conformes à la loi et à la morale.

Subject Two de Philip Chidel, avec Christian Oliver, Dean Stapleton et Philip Chidel. Etats-Unis, 2006.

Post Your Thoughts

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.