Ardentes Ardennes

les ardennes

Deux frères, une femme, les Ardennes, un film noir.

On ne peut pas faire plus noir que ça : trois jeunes tentent un casse qui se finit par l’arrestation de l’un d’eux. La prison ça vous change un homme, des hommes. Mais celui qui en sort est encore plus hargneux qu’avant d’y entrer. On frise la pathologie violente quand on ne la touche pas du poing. Et l’autre frangin, rangé des voitures mais pas de l’ex de son frère. Le trio mortel est déjà formé, il ne manque plus que quelques verres d’alcool, et une pincée de jalousie. Les Ardennes se déroule dans cette région d’Europe que nous ne connaissons pas bien. Lynch aurait pu y tourner son Twin Peaks avec pour frontière fantastique ces deux langues qui se confrontent dans une scène de bar, avant l’épilogue. A voir, pour ceux qui se complaisent dans la zone d’inconfort poisseuse des films noirs.

Les Ardennes de Robin Pront et Jeroen Perceval, Eric Godon. Interprétation : Veerle Baetens, Jan Bijvoet, Eric Godon. Photograhie : Robrecht Heyvaert. Belgique, 2015. Sortie française : 13 avril 2015.

Post Your Thoughts

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.