Dont't look up et trois de ses acteurs.

Don’t look up : iceberg droit devant

Deux astrophysiciens découvrent une comète qui fonce droit vers la Terre. La fin est proche pour l’espèce humaine, et tout le monde s’en fiche.

L’histoire commence comme un film catastrophe façon Roland Emmerich : deux scientifiques (Jennifer Lawrence et Leonardo DiCaprio) prédisent une apocalypse pour l’humanité et tout ce qui vit sur Terre. Elle continue façon Adam McKay, l’auteur-réalisateur qui manie la satire politique comme vous et moi respirons. Et plus les deux scientifiques s’agitent, comme des hurleurs d’alerte, plus leur voix se dissout dans le bruit médiatique, la culture de l’instant, et la course au dollar d’entrepreneurs pourtant déjà milliardaires. Spoiler : ça finit mal pour l’humanité, mais au moins on rigole.

Toute ressemblance avec des personnages ou des situations réelles n’est pas fortuite. Cette présidente (Merryl Streep) plus préoccupée par les enquêtes d’opinion et incapable d’anticiper l’avenir au-delà du dernier sondage, c’est un mélange entre Donald Trump et Sarah Palin. Le milliardaire transhumaniste, mais pas humaniste, qui propose d’exploiter le caillou cosmique, c’est à la fois Musk, Bezos, Zuckerberg et feu Steve Jobs. Le petit peuple de l’internet en prend pour son grade, lui qui a la fâcheuse habitude de tourner en dérision absolument tout sujet par des mèmes et des gifs animés. Et enfin, la catastrophe annoncée par le film d’Adam McKay a déjà eu lieu dans le réel sous la forme d’une épidémie au bilan ahurissant (700 000 victimes aux Etats-Unis). Quant au réchauffement climatique, selon la qualité de l’observateur, il est encore loin ou déjà advenu. McKay à bien saisi ce qui fait l’essence de la société américaine, surtout celle de Trump. Le titre « Ne regardez pas en haut » est le slogan des imbéciles heureux, affublés de t-shirts et casquettes qui rappellent encore une fois les partisans du « Make America Great Again ». Le film parvient néanmoins à sauver l’âme de quelques personnages, qui, conscients qu’ils vont mourir, s’adonnent alors à des plaisirs simples comme un baiser à l’être aimé ou un dîner entre amis.


Don’t look up. Scénario : Adam McKay et David Sirota. Réalisation : Adam McKay. Photographie : Linus Sandgren . Musique : Nicholas Britell. Montage : Hank Corwin. Interprétation :  Jennifer Lawrence, Leonardo DiCaprio, Meryl Streep, Cate Blanchett. Etats-Unis, 2021. Sortie française : 24 décembre, Netflix.

A lire aussi :

Vice : une nuit américaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.