Sous le masque de Kevin Spacey

Kevin Spacey fait une entrée fracassante dans la rubrique Videodrome sans passer par la case départ et pas encore par la case prison. C’est que le célèbre acteur vient de réaliser quelque chose de totalement inédit dans l’Histoire du cinéma et de la chronique judiciaire. Sous le coup de plusieurs accusations d’agressions sexuelles (une trentaine, potentiellement), le comédien de 59 ans donne le ton de sa défense dans une vidéo dans laquelle il joue Frank Underwood, l’anti-héros diabolique de la série House of Cards. Spacey a été évincé du tournage après la révélation d’une première affaire en octobre 2017. Dans ce plan fixe de trois minutes, l’acteur/le personnage expose sa défense, habillé en tablier de Noël, avec en bruit de fond les invités. On retiendra cet argument : « je ne vais pas payer pour ce que je n’ai pas fait« . Dans ce mini court-métrage, il faut voir ni plus ni moins qu’un communiqué de presse très original, peut-être blessante pour les victimes d’agressions sexuelles, et une opération de séduction à destination du public.

Post Your Thoughts

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.