Une odyssée otaku-geek

Un jeune anglais du nom de Paul « Otaking » Johnson a réalisé un petit clip, véritable tour de force technique et artistique, qui reprend l’univers de Star Wars façon manga des années 1980.

Un jeune anglais du nom de Paul « Otaking » Johnson a réalisé un petit clip, véritable tour de force technique et artistique, qui reprend l’univers de Star Wars façon manga des années 1980.

On y retrouve toutes les figures de style des dessins animés japonais qui ont peuplé l’enfance télévisuelle de l’actuelle génération de geeks occidentaux : des visages aux traits anguleux, des mouvements de caméras dessinés à la main, des machines avec des hommes et des femmes dedans, des pluies de missiles, et une certaine gravité dans le regard des personnages. Johnson, qui investit également une partie de sa vie à sous-titrer des mangas, revendique l’influence de Masamune Shirow, Satoshi Urushihara, Kenichi Sonada, Hyung Tae Kim (un coréen) et quelques autres. Si ces noms vous sont inconnus, en tout cas moins que ceux de Mamoru Oshii ou Kastuhiro Otomo, ce n’est pas parce qu’ils sont difficiles à retenir. C’est que la plupart de ces individus se sont distingués soit comme auteurs, soit comme animateurs, mais aussi surtout comme des character ou mecha designers sur de grands projets tels Akira, Patlabor, Ghost in The Shell ou encore Ulysse 31. Dans l’industrie de l’animation, surtout du temps d’avant le digital, le travail à accomplir pour arriver à produire un film est titanesque. Aussi, il est commun de voir les tâches réparties par spécialités ou par talents. Le character designer possède celui de concevoir les personnages, et le mecha designer dessine ces grands robots-armures humanoïdes, des exo-squelettes si tu préfères, et plus généralement tous les objets technologiques. Dans cette animation que Paul Johnson a réalisé seul et sur son temps libre, on perçoit surtout l’influence de Kazutaka Miyatake, Shoji Kawamori, Haruhiko Mikimoto, et Noboru Ishiguro, c’est à dire en Français : les créateurs de la série Macross, plus connue sous le nom de Robotech. Quant à l’influence de George Lucas, elle est ici réduite en vérité à néant, puisque le jeune otaku-geek britannique insufle à son fan-film une violence et une noirceur typique des mangas adultes, et absentes de la franchise commerciale aux 33 milliards de dollars et autant de produits dérivants.

VIDEOS BONUS :

Shoji Kawamori, mecha designer, a conçu l’Odysseus de la série Ulysse 31 en s’inspirant de la forme de l’oeil humain, du logo de la 3e chaine française et de l’Odyssée de Kubrick… C’est encore lui, 30 ans plus tard, qui dessine le robot de cette célèbre publicité :