Bavure (Donato Sansone) : l’erreur est divine

Qu’il est bon de se taire, et de n’entendre aucune parole ni même de distinguer un scénario dans Bavure de Donato Sansone. Ce court d’animation commence sur un tube de peinture écrasé dont une main outillée d’un pinceau puis plusieurs brosses, étale jusqu’à composer la forme d’un être humain. Dans un style qu’on n’avait jamais vu avant, à la fois animation 2D, stop-motion, 3D, voire plus, on assiste à l’origine du monde. Et puis ça va plus loin, à “indicible” comme dit Lovecraft. Tiens, n’est-ce pas quelque objet sorti de l’imaginaire de Cronenberg qu’on reconnaît là ? Et ici, l’antichambre de 2001 ? A quoi bon décrire cette expérience, découverte à Étrange Festival 2018… Alors que vous pouvez la voir sur Vimeo en rémunérant ses auteurs.

Bavure. De Donato Sansone. Son et musique : Enrico Ascoli. Production : Autour de Minuit. France 2018.

Post Your Thoughts

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.