Quand la presse internet nous supplie de désactiver Adblock (Reporterre)

La directrice de Télérama appelle à s’ouvrir à la publicité.

C’est la panique à bord des médias dominants depuis qu’ils se sont rendus compte que l’usage d’un bloqueur de publicité (Adblock) était devenue monnaie courante auprès de leurs lecteurs. Il est vrai qu’un article publié sur Le Monde ou Le Figaro, est d’abord un bloc de texte court entouré de signaux lumineux parfois en contradiction avec le sujet. Mais cette vague de demandes de la presse « institutionnelle » de ne pas utiliser Adblock ou ses équivalents, est avant tout un aveu de dépendance des journaux vis-à-vis des annonceurs, c’est à dire des industriels, cette race qui n’arrêtera jamais son combat avant de nous avoir tous convertis à son idéologie. Une question demeure en suspens : la gratuité est une culture sur internet. A part Arrêts sur images et Mediapart, ou Reporterrre et autres journaux « engagés », nous n’avons trouvé rien qui soit à la fois fiable et capable de survivre dans cette jungle réglementée par Google et Facebook.  (via Reporterre).

Post Your Thoughts