Detour : à vie partagée

Detour Christopher Smith

Christopher Smith, le réalisateur de Triangle et Creep, nous offre un nouveau tour de force narratif presque trop parfait.

Harper est un jeune étudiant en droit sans histoires. Mais il en veut terriblement à son beau-père qui a précipité sa mère dans le coma après un accident de voiture. Avec deux dangereux paumés rencontrés un soir d’ivresse, il échafaude un plan entre les routes de la Californie et du Mexique pour se venger. Forcément une mauvaise idée de vie, mais une bonne idée de film.

Christopher Smith est un jeune réalisateur et auteur britannique de 46 ans peu connu en France contrairement à Christopher Nolan ou Danny Boyle. Quel dommage ! Nous l’avons découvert ou plutôt il nous a surpris avec l’époustouflant Triangle en 2009, une boucle temporelle fantastique déjà complexe mais très maîtrisée (quoique la ligne narrative ait pu être empruntée à Los cronocrìmenes de Nacho Vigalondo, 2007). Avec Detour, il coupe l’écran en deux, parfois, pour mieux nous perdre dans le montage particulier de son thriller. Le film n’échappe pas aux règles du genre et celles du road movie mais parvient à les contourner suffisamment pour créer plusieurs effets de surprise, des « twists », avant même la conclusion. Découvert à l’Etrange Festival 2016.

Detour de Christopher Smith. Interprétation : Tye Sheridan, Emory Cohen, Bel Powley. Photographie : Christopher Ross. Musique : Pablo Clements, James Griffith, Toydrum. Montage : Kristina Hetherington. Grande-Bretagne/Afrique du Sud, 2016. Sortie française : NC.

Post Your Thoughts

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.