Dustin Hoffman : « le cinéma n’a jamais été aussi mauvais »

Dustin Hoffman dans Little Big Man (1970)

Dustin Hoffman dans Little Big Man (1970)

C’est donc ça ne pas vieillir, garder un regard lucide sur l’époque sans être rongé par la maladie de la nostalgie. On écoute celui fut Le Lauréat, Marathon Man, Little Big Man, Tootsie, Papillon, American Cowboy, Rain Man…) décrire l’état des lieux : « de nos jours la télévision est au meilleur d’elle-même, et le film est pire qu’il n’a jamais été en 50 ans de métier« . Les lecteurs amateurs de l’acteur de 77 ans se régaleront de cette longue interview publiée sur TheIndependent, conclue par le triste constat de l’argent-roi. Nous qui ne sommes ni jeunes ni vieux, nous voilà rassurés sur une tendance que certains ressentaient de manière de plus en plus aigüe dès le milieu des années 90. Ce n’est donc pas le syndrome « c’était mieux avant » mais bien une dégénérescence du cinéma outre-atlantique de l’intérieur. A lire en anglais.

Post Your Thoughts