Cancre ? : la mauvaise éducation

Un court documentaire raconte le parcours de six anciens élèves considérés comme perdus pour le système éducatif, devenus des hommes et des femmes accomplis.

« Imbécile », « bon à rien », « vous ne ferez jamais rien de votre vie » : ces remarques, certains d’entre nous les ont entendues de la bouche de professeurs ou de proviseurs indélicats, les ont intégrées et n’ont peut-être rien fait de leur vie puisque les officiels les ont déclarés incompétents. Chaque année 135 000 jeunes sont éjectés du système scolaire. Tous ne vont pas nourrir les chiffres du Ministère de l’Intérieur dans la rubrique délinquance. « Cancre ? », documentaire diffusé sur France 3 ce lundi 11 septembre revient sur le parcours de six ex-mauvais élèves, dont cinq sont des personnalités médiatiques et affichent une réussite professionnelle brillante. Il y a le chef-cuisinier Thierry Marx, le comédien Bernard Campan, le chef d’entreprise Marc Puche, le journaliste Jean-Michel Apathie et l’artiste Linda Ellia. Nous suivons en parallèle le parcours de Quentin qui se transforme deux fois : de cancre il devient apprenti-plombier, puis prévôt des Compagnons du Devoir, une institution qui forme des jeunes et moins jeunes à des métiers artisanaux ou dits « manuels ».

Les protagonistes du documentaire « Cancre ? » à sa projection aux Compagnons du Devoir à Paris.

Marc Puche, surtout, qui a commencé comme tailleur de pierre, ou encore Thierry Marx qui n’a appris à écrire le mot « anniversaire » que sur le tas et sur le tard, dénonce le mépris dont la société française fait preuve vis à vis des métiers manuels. Jean-Michel Apathie lui, pointe du doigt le système scolaire dans son entier. Un système qui veut faire entrer tout le monde dans le même « moule », sans laisser de place à la différence. Le mot est bien choisi par Quentin, formulé tout autrement par Einstein, un ancien mauvais élève probablement dyslexique, qui comparait lui aussi l’éducation à un moule unique. Exiger 80 % de classe d’âge au bac revient à demander à un singe, une tortue et un poisson de grimper au même arbre. Un seul de ces animaux est dans son milieu, les autres sont condamnés à l’échec… ou à trouver une leur voie. L’échec scolaire laisse des traces fortes dans ces familles, parents comme enfants. Bernard Campan parle encore de son redoublement avec les larmes aux yeux, à 58 ans, lui qui était fils de prof, donc condamné à réussir, selon les normes. Pour transcender ce constat d’échec il faut deux choses : un caractère bien trempé éventuellement, et une main tendue. Pour Campan, ça a été celle de Didier Bourdon qui l’a encouragé à devenir comédien. Et derrière, il y a souvent des parents courageux et patients, capables de dépasser ce stade et continuer à faire confiance à leur enfant, aux institutions qui restent, certains profs, certains mentors, ceux-là pour qui « bon à rien » ne veut justement rien dire.

Cancre ? Réalisation : Réjane Varrod. Production : 13 Productions. Première diffusion : 11 septembre 2017, France 3.

Post Your Thoughts