L’Étrange Festival 2019 annonce les couleurs

Du beau monde pour un festival étrange depuis 25 ans.

Vingt-cinq ans, c’est jeune pour un grand festival comme L’Étrange. Du 4 au 15 septembre 2019 au Forum des Images à Paris, il faudra se cloner pour voir les 134 séances de “cinéma décalé”. Ou bien, comme nous, faire son programme dans le programme et choisir malgré tout, parmi les premières mondiales, les avant-premières, et les pépites oubliées retrouvées par Jean-Pierre Dionnet. Le jeune septuagénaire a droit à une carte blanche, soit cinq films dont Danger, planète Inconnue (Robert Parrish, 1969). Un jeune nonagénaire, Alejandro Jodorowski, viendra se livrer à une séance de psycho-magie et présenter un nouveau montage de son film Le voleur d’arc-en-ciel (1990). Ces vingt-cinq ans sont aussi le prétexte pour donner le choix à 25 personnalités de présenter un film qui leur est cher, un film étrange bien sûr. Parmi elles, l’écrivain Michael Moorcock, Mathieu Kassovitz, Gaspard Noë, Vincent Ravalec, ou encore le scénariste de comics Warren Ellis. Dans cette belle affiche nous avons prévu de nous entretenir avec les cinéastes et au moins disposer du temps pour voir Reruns de Roso, First Love de Takashi Miike, Vivarium de Lorcan Finnegan, ainsi que Blood Machines de Seth Ickerman.

En savoir plus : etrangefestival.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.